Le 16 janvier 2016, dans le cadre du cycle Belgium Underground organisé par le Point Culture, Vidéographies accueillit le vidéaste Jean-Claude Riga et l’artiste multidisciplinaire Jacques Charlier pour une séance de projection de vidéos d’époque inédites. Cette soirée fut introduite par Robert Stéphane et animée par Dick Tomasovic.

Ces deux artistes seront mis à l’honneur dans le premier numéro de la nouvelle émission de télévision Vidéographies 4.0. Celle-ci sera diffusée le 6 février prochain sur la Trois.

 

Six-Deux Salle Dix, Jean-Claude Riga, 1983.

Cette œuvre est réalisée dans le cadre du Canal Emploi, une télévision communautaire (TVC) créée en 1978. Son objectif est de sensibiliser les travailleurs, employés et chômeurs, aux problématiques politiques qui les concernent (la crise financière, le chômage, les droits sociaux, l’autogestion). Ses ambitions sont informatives mais surtout didactiques. Canal Emploi évolue en effet dans un contexte de fermetures et de restructurations d’usines dans le bassin liégeois. L’équipe audiovisuelle de Canal Emploi est riche de profils variés: sociologues, psychologues, photographes et assistants sociaux travaillent ensemble pour transmettre l’urgence de la situation au grand public.

Dans un contexte de restriction du personnel, Jean-Claude Riga réalise cette vidéo durant une pause de travail, de 6h00 à 14h00, dans un hôpital gériatrique. Elle est entièrement tournée à la paluche, une petite caméra discrète, tenue au poing et qui génère une forte proximité avec les personnes filmées. Riga pose l’objectif de sa paluche au plus près du regard des patients, créant un effet de caméra subjective.

Ronde de nuit

Les hommes du four à Coke, Jean-Claude Riga, 1984.

Les hommes du four à Coke est une version courte du film documentaire Ronde de nuit. Alors que l’année 1983 est marquée de restructurations au sein du bassin sidérurgique de Seraing, Jean-Claude Riga, pressentant l’ombre d’une issue fatale, travaille, durant une année entière, à la réalisation d’un documentaire de 52 minutes.

 

Desperados Music, Jacques Charlier, 1979.

Parmi les nombreuses disciplines de Jacques Charlier, la musique a toujours eu une place de choix (concerts, groupes after punk, musiques de film). Il réalisa quelques performances acoustiques solitaires dans plusieurs villes européennes, de 1975 à 1983.

En 1979, Vidéographie ouvre les studios de la RTBF à plusieurs artistes, dont Jacques Charlier. Avec la complicité de Paul Paquay, il réalise Desperados music, une vidéo de musique répétitive.